Mes chroniques

« Qaanaaq » de Mo MALO

Informations : fleurs de cerisier

Titre : Qaanaaq

Auteur : Mo Malo

Editeur : La Martinière

Nombre de pages :  416 pages

Format  et prix : broché   20.90  € / numérique  14.99 €

Date de publication : 31 mai 2018

Genre : policier

Résumé :

Dans le vaste pays blanc, l’esprit de Nanook se réveille. Le grand ours polaire, seigneur des lieux, protégera les siens. Jusqu’au bout.

Adopté à l’âge de trois ans, Qaanaaq Adriensen n’a jamais remis les pieds sur sa terre natale, le Groenland. C’est à contrecœur que ce redoutable enquêteur de Copenhague accepte d’aller aider la police locale, démunie devant ce qui s’annonce comme la plus grande affaire criminelle du pays : quatre ouvriers de plateformes pétrolières ont été retrouvés, le corps déchiqueté. Les blessures semblent caractéristiques d’une attaque d’ours polaire. Mais depuis quand les ours crochètent-ils les portes ?

Flanqué de l’inspecteur inuit Apputiku – grand sourire édenté et chemise ouverte par tous les temps –, Qaanaaq va mener l’enquête au pays des chamanes, des chasseurs de phoques et du froid assassin. Et peut-être remonter ainsi jusqu’au secret de ses origines.

 

Mon avis :

Moi qui déteste le froid, j’ai été captivée par le dernier Sonja Delzongle, « Boréal », qui se passe au Pôle Nord. Me revoilà partie pour une nouvelle aventure au pays des glaces.

Nous sommes accueilli par une carte du Groenland, histoire de ne pas se perdre dans l’immensité blanche. Après un premier chapitre terrifiant qui se passe en 1975 (qui va nous servir plus tard, aucun doute….), on retrouve notre époque actuelle et on fait connaissance avec Qaanaak, capitaine de la crim de Copenhague, photographe amateur, qui a toujours un proverbe adapté à chaque situation, boule à zéro (il doit avoir le cerveau congelé par ce froid…), qui débarque à Nuuk, théâtre de trois meurtres sanglants.

Flanqué d’une équipe atypique, il va devoir résoudre cette enquête épineuse. Il faut se familiariser avec les noms d’esquimaux, le dialecte local (le kalaallisut), le froid qui vous transperce. On entre dans un univers que l’on n’a pas l’habitude de côtoyer dans les livres, et j’ai trouvé ça vraiment dépaysant. La culture inuit est largement présente et on s’en imprègne. Ce livre, c’est avant tout une ambiance. C’est un voyage initiatique, une immersion totale.

Dès le début, on prend des cours. Tout d’abord, la prononciation du prénom de notre héros. J’ai mis du temps à arriver à prononcer Qaanaaq sans accrocher, pour qu’Appu, le collègue,  nous précise que ça se prononce Hraanaak. Bon, OK, on s’y remet !! Ensuite, on apprend tout du mode de vie de l’ours polaire, notre principal suspect. C’est passionnant. Il y a également tout le côté culturel, avec l’esprit de l’ours (Nanook), l’intelligence du monde (Sila), les chamanes, les tupilak, la chasse.

On navigue à vue entre l’industrie pétrolière, la géopolitique, le projet d’indépendance du Groenland, l’animosité des inuits vis à vis des danois, et donc, de Qaanaaq, l’écart culturel entre ces deux mondes. Le pétrole étant le nerf de la guerre de cette indépendance.

A certains moments le lecteur a un train d’avance sur Qaanaaq, qu’il rattrape facilement. J’ai adoré ce personnage, qui a l’air solide en apparence mais qui est en quête de la vérité concernant son passé, sans s’en rendre compte. Ce retour sur sa terre natale n’est pas anodine.

L’enquête est pleine de rebondissements, totalement inédite, bien menée, les indices tombent au compte goutte, comme du sang s’échappant d’une blessure.

J’ai adoré ce livre. Il sort des sentiers battus, il nous bouscule, nous fait découvrir tout un univers. Ça m’a presque donné envie d’aller faire un tour au Groenland ! Un jour, qui sait ? Imaqa….

 

tupilak

 

« L’histoire n’a pas de nom. Elle n’est jamais que la somme de ce que nous accomplissons tous. Elle appartient à tout le monde ».

« Le temps des miracles est court ».

 

quaanaaq

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s