Mes chroniques

« Le portrait d’Iris » de Corinne REIGNIER

Informations :fleurs de cerisier

Titre : le portrait d’Iris

Auteur : Corinne Reignier

Editeur : éditions Librinova

Nombre de pages :  269 pages

Format et prix : numérique chez Librinova 4.90 €

Date de publication : 17 juillet 2017

Genre : Mystère

Résumé :

Été 1928 – La Baule, France.
Souhaitant faire la lumière sur la mort tragique de sa jeune épouse, survenue aux Indes trois ans plus tôt, Richard Radley réunit dans sa villa les protagonistes de l’époque : Ava Harper, portraitiste en vogue et à ses yeux principale suspecte, la romancière Séraphine Beauval, mère de la défunte et son neveu, l’aviateur Ludovic Durrieux. Sont également conviés : Natalia Louliakova, comtesse russe au passé trouble et maîtresse de l’Anglais, ainsi que la demi-sœur de celui-ci, l’exubérante comédienne Zoé Vanel, sans oublier l’auteur de pièces à succès Daniel Lenoir, inséparable d’Ava et le détective américain Tom Burning, chargé d’enquêter sur elle.
Tandis que peu à peu les secrets des uns et des autres se dévoilent, l’étau se resserre autour d’Ava qui devra revivre, non seulement le drame dont elle fut témoin mais aussi le scandale qui l’a forcée à quitter l’Amérique et dont elle devra également s’affranchir…
Au cœur des Années Folles, sur fond de fox-trot et de daïquiris, les mystères s’entremêlent, ressuscitant un monde disparu, élégant et rare, où les hommes portent le smoking le soir et où les héroïnes s’enfuient au volant de belles automobiles…

Mon avis :

Une intrigue sur fond d’années folles. Voilà qui me sort de ma zone de confort. En général, je me limite aux romans qui se passent aujourd’hui. Mais là, je ne regrette pas du tout de m’être lancée dans la lecture du « portrait d’Iris ».

On vit le roman, on a l’impression d’être dans les années 30, cheveux courts, chapeau cloche, je file danser le fox-trot ! Avec la révolution russe en toile de fond, on part visiter la France, les Etats-Unis et les Indes. On fait connaissance avec Ava, Daniel, Richard et les autres. On les apprécie ou on les déteste, c’est selon. Et ces mystères qui les entourent, tout cela commence à nous intéresser fortement.

J’ai été prise au piège des mots et des phrases de l’auteur. C’est écrit avec beaucoup de justesse, des descriptions pile ce qu’il faut pour bien visualiser les scènes et les personnages. L’intrigue est bonne, les indices sont distillés petit à petit, cela donne du rythme et maintient le lecteur dans la course à la vérité.

La couverture est superbe, c’est un clin d’œil à Ava, qui est artiste peintre portraitiste.

Un très bon moment de lecture. Je remercie chaleureusement les éditions Librinova pour cette lecture.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s