Mes chroniques

Zoom sur la rentrée littéraire 2018 des Editions JC Lattès

Résumé :

Découvrez un extrait de tous nos romans de la rentrée littéraire 2018.

Mon avis :

7 romans sont proposés, accompagnés d’une bio de l’auteur, du résumé et d’un extrait de l’ouvrage :

  • « Tous les hommes désirent naturellement savoir » de Nina Bouraoui
  • « Pour Sensi » de Serge Bramly
  • « Janet » de Michèle Fitoussi
  • « Il est déjà demain » de Henri Lopes
  • « L’âge d’or » de Diane Mazloum
  • « Empreintes de crabe » de Patrice Nganang
  • « Les fureurs invisibles du cœur » de  John Boyne

Présenté comme cela, je ne peux qu’allonger encore ma PAL !!

  • « Les fureurs invisibles du cœur » de John Boyne me tente bien :

« Cyril Avery n’est pas un vrai Avery et il ne le sera jamais – ou du moins, c’est ce que lui répètent ses parents adoptifs. Mais s’il n’est pas un vrai Avery, qui est-il ?
Né d’une fille-mère bannie de la communauté rurale irlandaise où elle a grandi, devenu fils adoptif d’un couple dublinois aisé et excentrique par l’entremise d’une nonne rédemptoriste bossue, Cyril dérive dans la vie, avec pour seul et précaire ancrage son indéfectible amitié pour le jeune Julian Woodbead, un garçon infiniment plus fascinant et dangereux.
Balloté par le destin et les coïncidences, Cyril passera toute sa vie à chercher qui il est et d’où il vient – et pendant près de trois quarts de siècle, il va se débattre dans la quête de son identité, de sa famille, de son pays et bien plus encore.
Dans cette œuvre sublime, John Boyne fait revivre l’histoire de l’Irlande des années 1940 à nos jours à travers les yeux de son héros. Les Fureurs invisibles du cœur est un roman qui nous fait rire et pleurer, et nous rappelle le pouvoir de rédemption de l’âme humaine. »

L’histoire de Cyril et de sa quête d’identité me parait passionnante. Et découvrir en plus l’histoire de l’Irlande depuis les années 40 à nos jours doit rendre le récit palpitant.

les fureurs invisibles du coeur

 

  • Je note également « Pour Sensi » de Serge Bramly.

« Quiconque s’obstine à pleurer la disparition d’un être cher au-delà des trente jours et des onze mois prescrits, disent les Écritures, c’est une autre disparition qu’il pleure.
Au moment où commence cette histoire, Serge Bramly voit se terminer simultanément deux aventures, l’une amoureuse, l’autre littéraire. Rivka, la jeune femme avec qui il a entretenu une liaison adultère durant dix-neuf mois, vient de le quitter. Quant à son grand roman sur la conjuration de Catilina, la rédaction en est au point mort. Il semble alors à l’auteur qu’il ne sera plus jamais capable ni d’aimer ni d’écrire : devant lui, le monde se referme.
Cette sensation de vide l’oblige à tourner pour la première fois son regard vers l’arrière et à arpenter le dédale de causes et d’effets qu’est sa vie, dans l’espoir de comprendre.
Méditation sur un amour défunt, « Pour Sensi » nous emmène des oliviers de la Tunisie natale jusqu’aux contreforts de l’Himalaya et aux cérémonies vaudou des Tropiques. Car il faut saisir la magie pour goûter au pouvoir salvateur de la littérature. »

J’aime beaucoup le style et les livres de Serge Bramly, et au vu du résumé de ce dernier roman, je ne pense pas être déçue. Il entre donc tout naturellement dans ma PAL !

pour sensi

Et vous ? Lesquels lirez-vous ?

2 réflexions au sujet de “Zoom sur la rentrée littéraire 2018 des Editions JC Lattès”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s