Mes chroniques, mes lectures

« Tréfonds » de Thomas CLEARLAKE

Informations :

Titre : tréfonds

Auteur : Thomas Clearlake

Editeur : Moonlight

Nombre de pages : 388 pages

Format  et prix : broché 16.99 € / numérique 3.99 €

Date de publication : 22 décembre 2018

Genre : thriller

Résumé :

Luca Ferrand est un jeune lieutenant de police prometteur.Jusqu’au jour où il commet une erreur irréparable.Six mois de mise à pied. Au matin d’une nuit d’errance dans Pigalle, il rencontre une jeune femme, Tanya. Elle lui dit être menacée et le supplie de l’aider. Ils vivent une nuit d’amour qui les marque du fer de la passion. Lorsqu’il lui dit qu’il est policier et qu’il peut l’aider, elle disparaît. Quelques jours plus tard, il apprend qu’un corps a été retrouvé.Le corps d’une jeune femme, décapité, gisant dans un container au fond d’une impasse de Pigalle. L’autopsie révèle que cette jeune femme s’adonnait à des pratiques sexuelles extrêmes et qu’elle appartenait corps et âme à ceux qui lui ont ôté la vie. Une esclave, entièrement soumise à la volonté de ses maîtres. Sur son corps, un tatouage étrange. Le même que portait Tanya. Malgré sa suspension, Luca va se lancer dans une enquête acharnée qui va peu à peu accaparer sa raison. Il va s’enfoncer dans les bas-fonds des nuits parisiennes à la recherche de Tanya. Mais les voies qu’il empruntera seront sans espoir de retour.

Mon avis :

J’avais découvert Thomas avec son premier roman, « l’essence des ténèbres », un thriller fantastique finement mené, que j’avais dévoré dans ma petite piaule d’étudiante lors de mon stage à Rennes.

J’avais hâte de découvrir ce nouveau bébé. Et quelle histoire !!!

Le lecteur signe un pacte avec le Diable en attaquant ce roman, à la vie, à la mort, enfin, plutôt à la mort ! Je vous préviens, une fois commencé, déjà, il va vous grignoter la cervelle dès que vous le lâchez. Vous savez, le genre de livre qui vous appelle « viens, j’ai un chapitre étonnant à te faire lire », celui qui vous donne envie de poser 2 jours de congés et de vous réfugier au sommet d’une montagne pour avoir la paix et lire avidement chaque page.

Ensuite, alors, attention : les claustrophobes, fuyez ! Parce que sinon, vous allez mourir d’angoisse. Les chochottes, courrez, ou vous vous irez droit vers des nuits d’insomnie et un grave traumatisme. Les autres, qui, comme moi, cherchez une lecture hors du commun qui vous mette les tripes à l’air, foncez !

Cette histoire pourrait être tout à fait banale, puisque nous allons nous promener au cœur du célèbre quartier de Paris, Montmartre. Sauf que l’on ne va pas arpenter la rue du Tertre, et encore moins admirer la grande mosaïque de la basilique du Sacré Cœur.

On va suivre Luca dans les entrailles de la Terre dans son périple pour tenter de retrouver Tanya. Un voyage oppressant, une ambiance glauque et pesante. Le lecteur n’a qu’une envie : c’est remonter à la surface pour aspirer une goulée d’air. Ce que l’auteur nous offre avec l’enquête menée à l’extérieur par l’inspecteur Andriani et sa femme. Mais cela ne dure jamais bien longtemps, et nous revoilà repartis dans les bas-fonds de l’humanité, au cœur de l’Infernum, cet enfer innommable, théâtre de toutes les atrocités, ces souterrains immondes dans lesquels nous perdons notre âme. Parce que là aussi, méfiez-vous : bourreau, tortures, sévices, suppliciés, barbarie, cannibalisme, survie, vont devenir votre unique vocabulaire. Certaines scènes sont terribles et et l’écriture ultra visuelle vous immerge dans l’horreur comme si vous y étiez. On arrive presque à sentir les relents de sang séché et de cadavres putréfiés.

L’écriture claque, je la trouve très maitrisée, les mots vous crucifient sur place, le rythme est effrayant, un page turner dans les règles de l’art.

Les personnages ont un mental d’acier, tentant de maintenir leur objectif malgré tout. Pourtant, ils auraient pu lâcher prise ! Cette détermination, ce réflexe de survie, cette envie de vivre, de ne pas capituler est exemplaire. Je me suis prise d’affection pour eux. Luca, Tanya et Radko, leur destin m’a presque arraché des larmes, je les ai admiré tout le long du roman. Ils transmettent leur terreur et leur angoisse au lecteur.

Il y a tout un travail de recherche sur la Théologie qui est passionnant, les rapports avec l’Eglise, le paradoxe du bien et du mal, les liens qui peuvent exister entre eux, toutes ces thématiques autour du christianisme et du satanisme nous amènent à nous interroger sur la nature profonde de l’homme et ses déviances. Le point de vue de l’auteur est intéressant. Les nombreux parallèles avec des scènes de la Bible font frissonner, pas de doutes, on est passé du côté obscur !

Un auteur qui nous livre un second roman dans lequel il a mis la barre très très haute, un coup de cœur pour moi, car tout y est. Un ressenti indescriptible et une émotion phénoménale. Un voyage au cœur des cercles de l’Enfer dont vous ne ressortirez pas indemne.

Je remercie Thomas pour sa confiance.

 

trefonds1118458542.jpg

Publicités

2 réflexions au sujet de “« Tréfonds » de Thomas CLEARLAKE”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s