Mes chroniques, mes lectures

« L’étranger dans la maison » de Shari LAPENA

Informations :

Titre : l’étranger dans la maison

Auteur : Shari Lapena

Editeur : Presses de la Cité

Nombre de pages : 304 pages

Format  et prix : broché 19.90 € / numérique  6.99 €

Date de publication : 17 janvier 2019

Genre : thriller domestique

Résumé :

 » Comment te sens-tu ?  » Elle voudrait répondre  » terrifiée « . À la place, elle dit, avec un faible sourire :  » Heureuse d’être à la maison.  »

Mariés depuis deux ans, Karen et Tom ont tout pour être heureux : un train de vie confortable, un pavillon coquet, des projets d’avenir. Un soir, quand Tom rentre à la maison, Karen s’est volatilisée. Alors qu’il commence à paniquer, Tom reçoit une visite de la police : son épouse a été victime d’un grave accident de voiture, dans un quartier malfamé où elle ne met d’ordinaire jamais les pieds. À son réveil à l’hôpital, la jeune femme a tout oublié des circonstances du drame. Les médecins parlent d’amnésie temporaire. En convalescence chez elle, Karen est décidée à reprendre le cours de sa vie. Sauf que quelque chose cloche. Elle sait que, depuis quelques mois, quelqu’un s’introduit en leur absence dans la maison.

Mon avis :

A la lecture du résumé, vous allez me dire « encore une histoire d’amnésie ». Il est vrai que le sujet est assez souvent présent dans les thrillers psychologiques. Et dans ce roman, le lecteur va s’embourber à tenter de comprendre cette histoire, démêler le vrai du faux, et, croyez-moi, il y a de quoi perdre son latin.

La vie de Karen, bourgeoise sans histoires va basculer, entraînant dans sa perte Tom, son mari, victime collatérale prit dans la tourmente. Et une fois qu’on a commencé à gratter le vernis de la superficialité et de la perfection dont s’est enduit Karen, on va de surprises en surprises.  La perte de mémoire de Karen est le point de départ qui plante le côté mystérieux du roman.

« L’étranger dans la maison », c’est une histoire d’apparences. Personne n’est ce qu’il prétend être. L’image de Karen, de Tom, ou encore de Brigid, la voisine et amie du couple, se craquèle de plus en plus à mesure que l’on avance dans la lecture. La réalité se fond constamment dans le doute, créant une ambiance angoissante et oppressante.

L’auteur a un réel talent, repéré avec son premier roman « Le couple d’à côté« , qu’elle confirme ici. Car même si l’histoire n’est pas vraiment novatrice, on est embarqué dans ce récit abracadabrant et on ne peut pas le lâcher avant d’en avoir eu le fin mot. On en devient maboule. Quel est donc ce mystérieux personnage qui déplace les affaires de Karen dans sa propre maison ? Ou bien est ce Karen qui est totalement déboulonnée de la tête ? On en arrive à soupçonner tout le monde en fait. Car tout le monde a l’air beaucoup trop honnête !

Les personnages de Karen et de Tom sont assez ordinaires. Par conséquent, le lecteur est en mesure de s’identifier à  ce couple et aux événements qui leur arrivent. Le problème additionnel d’un voisin qui se mêle carrément de leurs affaires contribue à d’autres complications, rendant la lecture addictive. La psychologie des protagonistes est poussée à l’extrême, je me suis prise au jeu de deviner ce qu’ils s’évertuaient à cacher.

Le style d’écriture applique une narration changeante et navigante entre les différents personnages impliqués, permettant  au lecteur de positionner les pièces qui lui sont distillées au compte goutte sur cet échiquier. L’élément mystère du livre est bien dessiné. Malgré le fait que certains points étaient  prévisibles, cette lecture reste très agréable.

Le suspense est présent à toutes les pages, les twists sont nombreux, apportant du rythme à la lecture, quant à la fin, c’est la cerise sur le gâteau ! L’auteur nous agrippe dès le départ, nous secoue dans tous les sens à chaque chapitre, et nous lâche avec une fin ouverte incroyable. J’espère que la suite est dans les tuyaux !! Parce que là, je ronge mon frein, j’imagine l’avenir des personnages. Lecture terminée, certes, mais cogitation encore intense, vous l’aurez compris ! Et le doute s’insinue également en nous…Et si….?

Je remercie BePolar pour cette lecture déstabilisante.

 

l etranger dans la maison-1162x1374279058104..jpg

Publicités

3 réflexions au sujet de “« L’étranger dans la maison » de Shari LAPENA”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s