Mes chroniques, mes lectures

« Tout le monde aime Bruce Willis » de Dominique MAISONS

Informations :

Titre : tout le monde aime Bruce Willis

Auteur : Dominique Maisons

Editeur : Points

Nombre de pages : 408 pages

Format  et prix : poche 7.80 €

Date de publication : 14 mars 2019

Genre : polar

Résumé :

À 20 ans, Rose Century pèse des millions de dollars au box-office. Sa vie n’a pourtant rien d’enviable : son agent la manipule ; les réalisateurs se comportent en prédateurs sexuels ; sa mère lui fait porter ses ambitions manquées et son père milliardaire la méprise. Rose n’en peut plus, elle veut fuir ce cauchemar doré. Mais à Los Angeles on a besoin d’elle pour servir la machine à rêves, et les ambitions électorales de son père. Alors si Rose pose problème… Il va falloir trouver très vite la solution.

images

Mon avis :

Voilà toute la magie des Quais du Polar ! Permettre de découvrir un auteur que je ne connaissais pas (erreur maintenant réparée !). En répondant à une seule petite question sur mes préférences en matière de thriller, tel un savant algorithme, une rencontre m’est proposée avec Dominique (la semaine prochaine, j’ai hâte), avec l’envoi de l’un de ses romans pour préparer cette entrevue et découvrir l’univers de l’auteur.

Il y a quelques jours, j’ai donc reçu « Tout le monde aime Bruce Willis ». Ça commence bien parce que perso, Bruce Willis, bof bof….

Me voilà immergée dans le monde à strass et paillettes du cinéma, à Los Angeles, entre Beverly Hills et Sunset Boulevard. Sauf que c’est l’envers du décor que nous propose de découvrir Dominique. Celui que l’on essaye de cacher. Un monde où la coke, l’alcool, le sexe débridé, les déviances en tout genre sont légion. Et le personnage de Rose est parfait pour cela ! Rebelle, qui carbure aux rails de coke comme moi je marche à la caféine, créant des scandales dont les paparazzis se régalent à chacune de ses sorties, elle est vraiment l’archétype de l’actrice célèbre à la tête grosse comme une pastèque. Sauf que….Ses cauchemars, ses peurs, ses phobies cachent un mal être bien plus profond.

La première partie plante le décor. La seconde achève le lecteur. La tournure prise à ce moment là, c’est un virage à 360°. Vous vous prenez une force de 5G en plein dans la figure.  L’auteur brouille les pistes et vous balade à son gré. Et à partir de ce moment, plus rien ne compte que l’histoire.

C’est une lecture hors norme, loin de tout ce que vous aurez déjà bien pu lire. Je ne veux pas dévoiler quoi que ce soit, mais sachez que vous n’allez pas en revenir. Le clin d’œil à Johnny Deep est à mourir de rire, pour qui suit un tant soit peut la sphère « polaresque ».

L’écriture est hyper agréable, l’auteur n’a pas son pareil pour retranscrire à la perfection les humeurs de Rose. C’est du polar bien noir, avec une bonne touche de fantaisie, des personnages attachants, un rythme bien soutenu avec des passages un peu plus cool, histoire de se donner un peu d’air, des rebondissements en veux tu en voilà, une fin à la hauteur du reste. Je le conseille vivement !

Je remercie Les Éditions Points et Quais du Polar pour cette lecture (d’ailleurs, on se retrouve bientôt pour le récit de cette rencontre ?)

#QuaisDuPolar #EditionsPoints #ToutLeMondeAimeBruceWillis

tout le monde aime bruce willis2022510963..jpg

 

Publicités

3 réflexions au sujet de “« Tout le monde aime Bruce Willis » de Dominique MAISONS”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s