« Le bonheur d’Anna – Tome 1 après la pluie » de William ALCYON

Informations :

Titre : le bonheur d’Anna – tome 1 : après la pluie

Auteur : William Alcyon

Éditeur : auto-édition

Nombre de pages : 396 pages

Format  et prix : broché 12 € / numérique 0.99 €

Date de publication : 7 décembre 2018

Genre : développement personnel

Résumé :

Anna a toujours su que des tragédies pouvaient arriver… mais aux autres ! Le 14 juillet 2016, sur la promenade des Anglais, elle assiste au feu d’artifice avec l’homme de sa vie. Un camion de 19 tonnes surgit soudain…Elle survivra, pas son compagnon. S’ensuivront, de longs mois de deuil, de douleur, de déni. Comment faire pour s’en sortir, rebondir et reprendre sa vie en main ? Les drames ont cette particularité de révéler en chacun des ressources insoupçonnées. C’est ce qu’elle découvrira, aidée par ses rencontres, en partant à la découverte des autres, mais aussi d’elle-même.

Mon avis :

Voilà une thématique difficile à appréhender, que ce soit de la part de l’auteur comme du lecteur. Il ne faut pas tomber dans le mélodrame, mais à côté de cela, on ne peut pas transformer ce moment-là en épisode des Bisounours.

Je vous parle des attentats du 14 juillet 2016 à Nice. On sait tous où l’on se trouvait à ce moment-là. Je regardais le feu d’artifice aux 2 Alpes, avec mes enfants et mon mari. Comme Stéphane et Anna… »Au mauvais endroit au mauvais moment » prend tout son sens. Anna et Stéphane étaient au mauvais endroit au mauvais moment. Ils seront les victimes de ce terroriste qui a foncé dans la foule avec son camion. Stéphane sera tué sur le coup, Anna grièvement blessée.

Ce que nous propose William, c’est l’après, la reconstruction psychologique, la résilience. Nous allons suivre le parcours d’Anna pour s’en sortir. Même si le début prend forcément aux tripes, la suite est toute en finesse, en sensibilité. Le parcours d’Anna est loin d’être une promenade bucolique, mais elle sera entourée des bonnes personnes : sa mère, son pilier depuis le premier jour, et surtout Jacques, un vieux normand à la philosophie de vie merveilleuse. J’ai adoré ce personnage. Il m’a fait pensé à un grand-père ayant suffisamment bourlingué pour savoir ce qui est vraiment important dans la vie. Et c’était le cas ! Il a perdu sa fille, puis son épouse, dans des conditions atroces. Et malgré ces deux drames, il sait voir le verre à moitié plein et profiter des bonheurs de la vie, aller de l’avant, croire au futur.

Car ce roman, c’est avant tout cela : une thérapie, un petit manuel visant à nous faire prendre conscience, que quelque soit notre vie et les embûches qui y seront semées, il faut toujours rester positif, croire en sa bonne étoile et profiter de la vie.

La plume de William est touchante, émotive, elle attire la bienveillance. Il a su trouver les mots justes pour nous proposer un roman qui ne peut laisser personne indifférent et où chaque lecteur y puisera les clés pour diriger sa propre barque. On a tous vécu des drames plus ou moins important, le chemin de la résilience est le même pour tous. Et William nous montre la voie.

J’ai classé ce roman dans développement personnel, car il est bien plus qu’un simple feel good !

Un roman que je conseille à tous. Vous y trouverez obligatoirement une clé pour vivre apaisé.

« Je ne suis pas ce qui m’arrive. Je suis ce que je choisis d’être. »

Carl Jung

#LeBonheurDAnna #WilliamAlcyon

le bonheur d anna1998972721..jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : la magie FB ! Un post sur un groupe de lecture où William parlait de son roman, un résumé qui m’a tentée, une couverture très belle, un titre plus qu’évocateur, et voilà, je me suis embarquée dans ce voyage initiatique.

Auteur connu : pas du tout. « Le bonheur d’Anna » est son premier roman, prometteur, je dois bien l’avouer !

Émotions ressenties lors de la lecture : ma gorge s’est serrée à plusieurs reprises au cours de la lecture, les larmes n’ont jamais été bien loin. J’ai ressenti beaucoup d’admiration pour  Jacques, pour sa qualité à se relever, à toujours savourer la vie. Anna m’a émue au plus haut point, elle a évolué, changé au fil des chapitres, pour s’élever et se reconstruire.

Ce que j’ai moins aimé : pas grand chose. Quelques répétitions et maladresses dans l’écriture, mais c’est tout à fait normal pour un premier roman et cela ne gâche en rien le plaisir de lecture.

Les plus : la playlist proposée à la fin, le point de vue avec lequel cette histoire est contée, les personnages, les leçons à en tirer. Un livre qui fait du bien !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s