« Les petits vieux dans l’arbre » de Dominique DEJOB

Informations :

Titre : les petits vieux dans l’arbre

Auteur : Dominique Dejob

Éditeur : Ex Aequo

Nombre de pages : 192 pages

Format  et prix : broché 17 €

Date de publication : 26 novembre 2019

Genre : littérature générale

Résumé :

Une jeune femme, Julia, veut se confronter à celui qui a tué son père alors qu’elle était fillette. Elle est prête à tout pour découvrir les circonstances exactes du drame et hurler sa rancœur à « l’assassin ». Ses armes : le mensonge et la manipulation.

Un vieillard, Louis, s’évertue à sauvegarder son identité et sa dignité dans l’EPHAD qui l’héberge. Avec obstination, il lutte pour rester celui qu’il a toujours été : un homme fier et libre. Inlassablement, il tente de faire face au naufrage de sa vieillesse et aux douloureux renoncements qu’elle engendre. Il résiste à sa manière aux contraintes de la collectivité et à ceux qui veulent penser pour lui. Les visites de son petit-fils, son amitié avec Fanette l’aident à garder le cap. Mais ce que tous ignorent, c’est qu’il tait un lourd secret de son passé et la culpabilité qui l’accompagne.
La rencontre de Louis et de Julia entraine chacun des protagonistes du roman dans une intrigue émouvante et riche en rebondissements. Le dessein initial de Julia risque bien de se transformer en une aventure inattendue.

Mon avis :

Notre narratrice, Julia, vient de perdre sa mère, Clémence, victime d’un infarctus à 74 ans. Étape obligée : débarrasser la maison familiale. Elle va tomber sur le journal intime de sa mère. C’est avec curiosité et avidité qu’elle va le parcourir et découvrir le secret de la mort de son père : il a été renversé par Louis, l’ami de la famille, à la suite d’une soirée bien trop arrosée. Clémence quittera le village après le procès de Louis afin de protéger Julia. Et elle enfermera son passé à triple tour par la même occasion. Julia n’aura que quelques bribes de l’histoire, glanées ici et là au détour de conversations surprises à l’insu de Clémence.

C’est donc avec ses œillères et, en héritage, la haine farouche de Clémence vis-à-vis de l’assassin de son père que la jeune femme va se mettre à la recherche de Louis.

Louis, diminué physiquement mais encore avec toute sa tête, s’installe à l’EPHAD « Le séquoia ». Nous suivons son emménagement, son désir de tout faire pour se maintenir et ne pas finir comme ces petits vieux séniles et perdus ! Nous entrons dans le quotidien de Louis et des pensionnaires du Séquoia, avec le personnel débordé car en sous-effectif, affectueusement nommées « les filles » par les résidents. C’est un état des lieux oh combien réaliste mais néanmoins édulcoré de notre système de maisons de retraite.

Vous vous doutez bien que Julia et Louis vont se rencontrer. Je vous laisse découvrir de quelle manière.

En mélangeant secrets de famille, non-dits, recherche de vérité et vie dans un EPHAD, Dominique nous propose un portrait inter-générationnel bourré d’humanité et de sensibilité.

J’ai apprécié Julia, sa détermination a trouver la vérité, même si je ne cautionne pas le chemin emprunté pour y arriver. En créant à son tour secret et mensonge, pensant que ceux-ci était contrôlables, elle s’expose bien vite à  un retournement de situation.

Quant à Louis, il est notre grand-père à tous ! Têtu comme une mule, il n’accepte pas de perdre peu à peu son autonomie. Il va s’accrocher comme il peut et ne rien lâcher. Tant pis s’il doit passer 30 minutes pour enfiler une chaussette !

J’ai trouvé la plume de Dominique claire, poétique, très fluide et d’une extrême sensibilité. C’est un roman qui se lit facilement, qui est bien construit, on se laisse imprégner par l’histoire, c’est une lecture très agréable ou l’humour et la dérision sont présents malgré les sujets graves évoqués.

Je vous conseille cette lecture, si vous avez envie de changer de ce que vous pouvez trouver dans le petit monde si riche de la littérature.

Je remercie Dominique pour cette belle lecture.

#DominiqueDejob #LesPetitsVieuxDansLArbre #ExAequo

les petits vieux dans l arbre1734289281..jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : le résumé m’a interpellée. On a tous un proche qui est passé par un EPHAD, et les secrets sont présents dans toutes les familles. Y compris dans la mienne ! Je n’ai effectué aucune démarche pour tenter de lever le voile, je ne me suis jamais sentie concernée par cette envie de vérité. J’étais curieuse de découvrir les motivations de Julia.

Auteur connu : du tout.

Émotions ressenties lors de la lecture : j’ai été très touchée et émue par ces tranches de vies. Je voulais vraiment savoir comment tout cela allait se démêler.

Ce que j’ai moins aimé : RAS

Les plus : les personnages, l’histoire, la fluidité du récit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s