« Vite ! » de Jonathan CURIEL

Informations :

Titre : Vite ! Les nouvelles tyrannies de l’immédiat ou l’urgence de ralentir

Auteur : Jonathan Curiel

Éditeur : Plon

Nombre de pages : 352 pages

Format  et prix : broché 19.90 € / numérique 13.99 €

Date de publication : 6 février 2020

Genre : essai

Résumé :

Tout va trop vite dans cette société qui célèbre l’instant aussi intensément qu’elle ne l’oublie. Il faut gagner du temps, chasser les temps morts, ne plus attendre. La vitesse impose une accélération de nos modes de vie de plus en plus déstabilisante. Politique, économie, entreprise, société, médias, relations humaines : nous ne vivons plus que dans l’instant avec la sensation d’être toujours dépassé, soumis au diktat de l’immédiateté.
Temps court valorisé au profit du temps long en politique ; société médiatique et réseaux sociaux obsédés par l’immédiateté cultivant le buzz, le clivage et l’absence de nuance ; prise de décisions économiques sous la contrainte étouffante de l’instant ; triomphe des grandes entreprises qui placent le raccourcissement du temps au cœur de leur développement ; pression constante de l’urgence et de la vitesse devenues avilissantes au sein du monde du travail ; relations humaines toujours plus expéditives et identités troublées.
A travers une réflexion plurisdisciplinaire ne s’interdisant aucune référence, de la télé-réalité aux chaînes d information en passant par la sociologie, la politique et la littérature, cet ouvrage se met au défi d’analyser le nouveau raz de marée de la vitesse et de l’immédiateté ainsi que ses manifestations dans notre quotidien, aussi surprenantes que multiples.
Il est encore temps d’adapter nos modes de vie et redonner du sens pour conjurer la vitesse. Pour éviter que le Vite nous fasse définitivement plonger dans le Vide. S’extraire de l’urgence, faire baisser la pression de la vitesse, s’imposer une certaine déconnexion, retrouver le sens du temps long et le goût de la lenteur.
Voyage haletant au cœur de la société de l’instant et de tous ses ressorts médiatiques, VITE ! offre une réflexion puissante et originale, et dessine des voies de sortie de ces nouvelles tyrannies de l’immédiat.

 

Mon avis :

Notre société évolue, tout va plus vite, on s’épuise à gagner du temps, on ne supporte plus d’attendre. Notre rapport au temps a changé. Il n’est plus question de flâner, de traîner, de prendre son temps.

On a un réflexe pavlovien à consulter notre portable toutes les 5 minutes. Dans notre recherche de vitesse, il est plus simple de lire un SMS plutôt que d’écouter sa messagerie vocale, qui s’avère être une perte de temps. Je confirme, c’est tout à fait moi ! Je peste quand il s’agit de consulter ma messagerie vocale, alors qu’un SMS est lu en 10 secondes !

Quel est le coupable de cette accélération de nos modes de vie ? L’immédiateté, l’instantanéité, largement relayées via les médias.

Jonathan Curiel nous propose un état des lieux détaillé et complet, que ce soit la téléréalité, où l’évolution des politiques. Macron élu alors qu’il était totalement inconnu deux ans avant les présidentielles, par comparaison avec des « monstres » présents depuis toujours dans le milieu politique (Mitterrand ou Chirac). Le tourisme, le cinéma, le monde du travail, tout notre mode de vie y passe et c’est hyper intéressant car très pointilleux et d’une belle pertinence. Les médias sont la preuve la plus flagrante de cette façon de réagir et de traiter l’information. On a pu le constater dernièrement  avec le coronavirus. Les médias se sont jetés dans la brèche pendant, aller, une semaine, ne parlant que de cela, et puis, pof, aussi vite qu’il est arrivé sur le devant de la scène, ce nouveau virus a été relayé en arrière plan, propulsé dans l’ombre par le scandale du patinage artistique. Une étoile filante médiatique !

L’écriture est nette, précise, complète et passionnante. Une lecture agréable et surtout nécessaire.

On ne se rend même pas compte de cette accélération de nos vies. Ce livre m’a remis les idées en place et m’a permis de disséquer cette vie ultra connectée et en excès de vitesse constant et dangereux. Il est urgent de ralentir, en effet. Encore faut-il pouvoir accepter d’aller à contre courant…

Je remercie les Éditions Plon et NetGalley pour cette lecture.

#ViteJonathanCuriel #NetGalleyFrance #plon

vite !806356801..jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : le résumé. J’avais envie de découvrir quelle réflexion proposait l’auteur. Car comme tout le monde, je suis tributaire du toujours plus vite.

Auteur connu : Jonathan est le directeur général adjoint des programmes de M6 en charge des magazines et des documentaires. Il est l’auteur de 2 autres romans que je n’ai pas pris le temps de lire.

Émotions ressenties lors de la lecture : de l’effroi, c’est assez dur je trouve de découvrir su papier les maux dont on souffre. Je me suis délectée de toutes les situations décortiquées, j’ai ris (jaune quand même) puisque je me suis reconnue dans 90 % des cas.

Ce que j’ai moins aimé : rien.

Les plus : le professionnalisme, le non jugement avec lesquels l’auteur a traité son sujet.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s