« Nuit sombre et sacrée » de Michael CONNELLY

Informations :

Titre : nuit sombre et sacrée

Auteur : Michael Connelly

Éditeur : Calmann-Lévy

Nombre de pages : 432 pages

Format  et prix : broché 21.90 € / numérique 15.99 €

Date de publication : 11 mars 2020

Genre : polar

Résumé :

Harry Bosch-Renée Ballard :
le face-à-face tant attendu

En revenant au commissariat d’Hollywood après une mission de son quart de nuit, l’inspectrice Renée Ballard tombe sur un inconnu en train de fouiller dans les meubles à dossiers. L’homme, elle l’apprend, est un certain Harry Bosch, un ancien des Homicides du LAPD qui a repris du service au commissariat de San Fernando, où il travaille sur une affaire qui le ronge depuis des années. D’abord sceptique, Ballard le chasse puis, intriguée, ouvre le dossier qu’il feuilletait… et décide de l’aider.
La mort de Daisy Clayton, une fugueuse de quinze ans kidnappée, assassinée, puis jetée dans une benne à ordures, a, c’est vrai, de quoi susciter toute son empathie et sa colère. Retrouver l’individu qui a perpétré ce crime abominable devient vite la mission commune de deux inspecteurs aux caractères bien trempés
et qui, peu commodes, ne s’en laissent pas conter par les ruses de l’un et de l’autre pour parvenir à leurs fins.

Mon avis :

Ce roman est la suite directe de « En attendant le jour », où Michael Connelly nous présente sa nouvelle enquêtrice, Renée Ballard. Il faut absolument lire celui-ci avant, non pas que vous serez perdus dans l’histoire, mais cela gâcherait le plaisir de la lecture, vous n’auriez pas toutes les cartes en main et je trouve cela dommage.

Tout commence avec un homicide dans les collines d’Hollywood. Renée, affectée au service de nuit du LAPD se rend sur les lieux. De retour au poste, elle fait une étrange rencontre : elle trouve Harry Bosch en train de fouiner dans des tiroirs. Il souhaite voir le sergent Stan Dvorek, le responsable local, pour s’entretenir avec lui d’une cold case vieille de 9 ans, « l’affaire Daisy Clayton ». Harry héberge la mère de Daisy, et enquête à titre privé, pensant que l’arrestation du meurtrier de sa fille l’aiderai à sortir la tête de l’eau.

Renée, intriguée par cette affaire, et par ce bonhomme, décide de faire équipe avec lui. Car la chimie entre ces deux-là est indéniable ! La mayonnaise va prendre, pour le plus grand plaisir du lecteur. Bien qu’un gouffre générationnel les sépare (l’un veut la version papier et l’autre la version numérique d’un même dossier lol), nos deux enquêteurs ont pas mal de points communs, et leur désir de justice en particulier.

Bosch travaille en tant qu’officier de réserve pour le département de police de San Fernando. Cela lui vaudra de mener une autre enquête en parallèle, celle de la mort de Cristobal Vega, membre de la pègre locale. Cela ne sera pas de tout repos pour notre « papy enquêteur ». Connelly aime entrelacer les intrigues depuis quelques temps, et cela apporte de la fraîcheur et du rythme à l’ensemble. On retrouve également un certain nombre de personnages récurrents qui apparaissent régulièrement au cours des enquêtes, unissant cet univers en expansion.

Alors que Bosch est toujours notre personnage principal, Renée gagne vite du terrain. À travers deux romans maintenant, Connelly l’a développée avec brio, étoffant ses antécédents et ses motivations et la transformant en une véritable nouvelle star du genre. Comme Bosch, elle a une belle intensité et a frotté beaucoup de gens dans le mauvais sens, et dans son attitude, on retrouve ce que Bosch a incarné pendant trois décennies.

En fait, Ballard représente la prochaine génération de détectives au LAPD, s’adaptant aux livres numériques sur les meurtres et à un service de police en constante évolution. Michael nous fait vivre cette évolution de l’intérieur et j’ai trouvé cela passionnant.

Le rythme est régulier, la plume toujours aussi nette, les descriptions minimes, les indices déployés judicieusement, chaque scène contribuant à l’avancement des intrigues, d’une manière ou d’une autre.

Le suspense ne cesse de s’intensifier, Bosch et Renée naviguant bien souvent à la limite de la légalité pour atteindre leur but. Quant à la fin, j’en ai été surprise, un brin dégoûtée et choquée. Je ne vais pas spoiler, rassurez-vous !

J’avais adoré « En attendant le jour », beaucoup moins « Une vérité à deux visages », j’ai pris un plaisir fou à dévorer « Nuit sombre et sacrée ». Il ne m’a pas fait le week end, c’est vous dire.

Un thriller incontournable, pour les amateurs du genre !

Je remercie les Éditions Calmann-Levy et NetGalley pour cette lecture.

#NetGalley #NuitSombreEtSacrée #MichaelConnelly #CalmannLevy

fb_img_1582389193196717421035.jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : le fait que ce soit la suite mettant en scène Renée, tout simplement !

Auteur connu : oui bien sûr ! Il est l’un des boss du roman policier, je l’ai vu à deux reprises aux Quais du Polar, j’en garde de merveilleux souvenirs !!

Émotions ressenties lors de la lecture : quelle excitation de savoir que Renée et Harry vont se rencontrer ! J’étais comme une gamine la veille de Noël. Un peu d’appréhension, je craignais que ladite rencontre ne soit pas à la hauteur. Que nenni !!

Ce que j’ai moins aimé : j’ai droit à un joker ?

Les plus : notre duo, indéniablement la pièce maîtresse de ce roman ! Le coupable, bravo Michaël, je ne l’avais pas venu venir ! La construction, de main de maître.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s