« Et les vivants autour » de Barbara ABEL

Informations :

Titre : et les vivants autour

Auteur : Barbara Abel

Éditeur : Belfond

Nombre de pages : 448 pages

Format  et prix : broché 19 € / numérique 6,99 €

Date de publication : 5 mars 2020

Genre : thriller

Résumé :

Voilà quatre ans que l’ombre de Jeanne plane sur eux.
Comme s’ils n’avaient plus le droit de vivre pour de vrai tant qu’elle était morte pour de faux.
Cela fait quatre ans que la vie de la famille Mercier est en suspens. Quatre ans que l’existence de chacun ne tourne plus qu’autour du corps de Jeanne, vingt-neuf ans. Un corps allongé sur un lit d’hôpital, qui ne donne aucun signe de vie, mais qui est néanmoins bien vivant. Les médecins appellent cela un coma, un état d’éveil non répondant et préconisent, depuis plusieurs mois déjà, l’arrêt des soins. C’est pourquoi, lorsque le professeur Goossens convoque les parents et l’époux de Jeanne pour un entretien, tous redoutent ce qu’ils vont entendre. Ils sont pourtant bien loin d’imaginer ce qui les attend. L’impensable est arrivé. Le dilemme auquel ils sont confrontés est totalement insensé et la famille de Jeanne, en apparence si soudée, commence à se déchirer autour du corps de la jeune femme…

 

Mon avis :

Suite à un accident de voiture, Jeanne, 29 ans, est plongée depuis 4 ans dans un coma qualifié de non répondant, c’est à dire végétatif. Les membres de sa famille se relayent chaque jour pour lui rendre visite :

Micheline, sa mère, qui garde toujours l’espoir qu’elle se réveille un jour, passe le plus clair de son temps à son chevet.

Gilbert, son père, homme d’affaire riche et influent, mène tout son monde, famille comprise, d’une main de fer.

Charlotte, sa sœur, dont la vie part en miettes, inexorablement, au fur et à mesure que son espoir de devenir mère s’amenuise échec après échec.

Jérôme, son mari, qui essaye tant bien que mal de continuer à vivre.

Le difficile sujet de l’arrêt des soins lorsque le point de non-retour est atteint, la prise de conscience de la famille que l’espoir doit définitivement être occulté, ce sont des sujets d’une extrême gravité qui sont soulevés. Mais l’intrigue du roman ne s’en contente pas. Les relations humaines et surtout familiales sont disséquées, entre secrets, non-dits, frustrations et prises de bec, cette famille somme toute banale va voler en éclat, le tout sous le regard de Jeanne, coincée dans son lit d’hôpital, actrice principale bien malgré elle de ce vaudeville.

Les personnages sont tous très forts, j’ai haï Gilbert, le mâle dominant, sûr de lui et de son pouvoir, persuadé qu’il est le maître du monde, de SON monde, et que personne ne peut lui barrer le chemin. Micheline m’a agacée au plus haut point, en épouse effacée et soumise. Les révélations s’enchaînent, les secrets sont divulgués consciemment ou non, on assiste impuissant à l’explosion de cette famille, sans savoir jusqu’où cela va aller.

La plume de Barbara est fluide et d’une précision d’orfèvre, nous permettant de nous approcher au plus près de la réalité et des personnages, d’entrer dans leur intimité. On ne peut pas s’empêcher de s’identifier à eux, de réfléchir à notre comportement en pareil cas. Car même si certains personnages déclenchent chez le lecteur des émotions négatives, l’empathie est néanmoins bien présente. Et rien que cela, c’est un coup de maître !

La fin est juste incroyable, personne n’en sortira indemne, et le retour de bâton va s’avérer assez jouissif pour certains. Le rythme imposé avec des chapitres courts ne laisse que très peu de répit au lecteur qui se trouve enchaîné à ce roman sans pouvoir en sortir. La construction linéaire nous offre néanmoins quelques retours dans les souvenirs de chacun pour nous permettre de mieux s’insinuer dans la tête des protagonistes.

Un très très bon thriller, de ceux qui marquent et qui ne nous laissent pas indifférent. Je vous le recommande +++++. Démoniaque.

Je remercie la masse critique Babélio et les Editions Belfond pour cette lecture.

#EtLesVivantsAutour  #BarbaraAbel   #Belfond

et les vivants autour1244816018..jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : l’auteur epicetou 😍 !

Auteur connu : Barbara fait partie de mes auteurs préférés, il suffit qu’elle sorte un nouveau roman pour que je me jette dessus. Voici les chroniques dispo sur le blog : « Je t’aime » , « Je sais pas » . « Derrière la haine » et  » Après la fin » ont été lu avant l’aventure du blog. Une révélation pour moi !

Émotions ressenties lors de la lecture : beaucoup de tension face à la douloureuse thématique abordée, de la pitié ou de la colère face aux personnages, de la curiosité, pas mal de doutes sur ce que cachait nos protagonistes, un certain enthousiasme à voir cette famille se détruire (c’est partout pareil ça rassure lol 😀).

Ce que j’ai moins aimé : pas grand chose en fait.

Les plus : les personnages, le sujet, poignant, la fin, hallucinante, la plume.

6 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s