« Quais du polar » 3 – 4 – 5 avril 2020 Jour 1 vendredi 3 avril

Quais-du-polar-2020-affiche

Cette édition des Quais du Polar est vraiment particulière puisque tous les rassemblements ont été annulés suite à l’épidémie de covid. Malgré tout, les organisateurs ont décidé de se réinventer et de proposer une version virtuelle, afin de vivre le festival de son canapé, en toute sécurité.

 

Vous vous en doutez, j’étais au taquet ! Bien décidée à profiter au maximum du programme proposé.

Voilà donc à quoi j’ai assisté :

Vendredi 3 avril :

8h ➡️ L’exposition virtuelle de Mo Malø «Repérage sur le toit du monde»

Mo Malø nous ouvre les portes d’une somptueuse galerie virtuelle, sur les traces de ses repérages au Groenland pour l’écriture de son dernier roman « Nuuk ».

Vous pouvez retrouver mes chroniques de « Qaanaaq » et de « Diskø ». « Nuuk » reprenant le même personnage, je ne peux que vous conseiller ces deux précédents romans. L’immersion sera totale en plus !

sonia boulimique des livres

Cette exposition est absolument magnifique. On en prend plein les yeux, dépaysement et bol d’air garanti ! Que ça fait du bien ! J’ai hâte de découvrir « Nuuk », pas vous ?

sonia boulimique des livres

 


8h30 ➡️ Christian Blanchard nous parle du genre polar

L’occasion de découvrir un auteur que je suis depuis peu sur Facebook, dont le dernier roman « Angkar » paru le 13 février aux Editions Belfont me fait de l’œil.

Dans son intervention ici l’auteur nous explique ce qu’il faut comme ingrédients pour faire un polar de qualité, que les lecteurs auront envie de découvrir et où les émotions seront au rendez-vous.

 

Angkar - Christian Blanchard - Babelio

Champey est une jeune mère courage qui tente de se reconstruire après la trahison ignoble de son ex-mari. À leur fille de 6 ans, elle invente un bon père, mort dans un accident de voiture, alors que Mau était bébé. Mentir plutôt que la laisser découvrir la vérité sur son géniteur.
Mais une nuit, Champey fait un cauchemar qui la transporte au Cambodge dans la peau d’une autre femme. Elle vit les bombardements, le sang, l’horreur. Les revit les nuits suivantes. Ses rêves sont si violemment réalistes que la jeune femme, bouleversée, décide de retourner dans le pays qui l’a vue naître, sous la dictature des Khmers rouges.
Au même moment et sans le savoir, mère et fille vont devoir se confronter à l’insoutenable et cruelle vérité de leurs origines.

 

 


9h ➡️ Sophie Loubière nous lit un extrait de son dernier roman « Cinq cartes brulées »

Encore un livre qui traine dans ma PAL….Il va falloir que je l’en sorte assez vite. J’avoue que le résumé ne m’avait pas plus conquise que cela…

Mais Sophie m’a appâtée avec son intervention. Thriller psychologique et manipulation mentale sont des mots qui font tilt dans mon esprit.

En quelques pages de lecture, j’ai été captivée, à la fois par la plume mais également par le début de cette histoire. Une belle façon de découvrir un roman ! C’est une chance d’écouter l’auteure nous en lire le prologue.

Sophie, oui, vous m’avez donné envie de continuer à tourner les pages !!!

Cinq cartes brûlées par Loubière

 

Laurence Graissac grandit aux côtés de son bien-aimé frère, Thierry, qui prend toujours un malin plaisir à la harceler de jour en jour et à l’humilier. Du pavillon sinistre de son enfance à Saint-Flour, elle garde des blessures ancrées à vif, comme les signes d’une existence balayée par le destin absolu. Mais, Laurence a bien l’intention de devenir la femme qu’elle ne s’est jamais autorisée à être, quel qu’en soit le prix à payer. Le jour où le discret docteur Bashert, en proie à une addiction au jeu, croise sa route, la donne pourrait enfin changer à tout jamais…

 

 


9h30 ➡️ Lettre aux amoureux et amoureuses du polar par Dominique Sylvain

Voilà une « rencontre virtuelle » bien sympa ! Dominique, grâce à sa lettre, nous retranscrit ce qu’aurai pu être notre échange si nous nous étions rencontrés en vrai sur le stand de la librairie qui l’aurait accueillie au Palais de la Bourse. Cela nous permet de découvrir le synopsis de son dernier roman, « Une femme de rêve », publié en janvier dernier.

Un roman vers lequel je ne me serai pas tournée naturellement, mais suite à cet échange, pourquoi pas ? A garder dans un coin de ma tête.

Une femme de rêve par Sylvain

 

Pas d’erreur, cette fille était de la race des vaincus. Elle ne tenterait rien. En bonne intello, elle se contenterait d’analyser. Et tu en arriveras à la conclusion que mon père n’a aucune raison de te vouloir du mal. Une déduction erronée. Le souci avec lui, c’est qu’il n’a jamais été maître des émotions étranges qui chevauchent dans les méandres de son esprit. Il est comme un demi-dieu, capable du pire comme du meilleur. Un être absurde et merveilleux, dépourvu d’empathie, sans peur, susceptible de se lancer dans des actions inutiles et sacrément périlleuses pour lui et son entourage. 

 


9h45 ➡️ Inauguration Quais du Polar

C’est avec un petit gros pincement au cœur que j’ai regardé cette inauguration. Alors oui, notre santé est le plus important, il faut rester chez nous, confinés, afin de ralentir la propagation du virus, il n’empêche, c’était les Quais mince 😭! LE rendez-vous incontournable, celui que je n’aurai loupé pour rien au monde. Eh bien, le Covid aura réussi là où beaucoup se sont cassés les dents….Même la SNCF avait échoué en faisant grève il y a 2 ans, c’est peu dire…

Les organisateurs, les libraires, les maisons d’édition et les auteurs sont là malgré tout pour nous faire vivre 3 jours sous le signe de notre passion littéraire. Quant à nous, les lecteurs, on ne vous laisse pas tomber, on est là, on lit toujours plus, et on sera là l’an prochain❤️ !

 


10h ➡️ Un petit mot de Michel Bussi

Rendez-vous est pris avec Michel Bussi pour l’an prochain. D’ici là, je lirai « Au soleil redouté » sorti en février dernier chez Presses de la Cité.

Au soleil redouté par Bussi

Au cœur des Marquises, l’archipel le plus isolé du monde, où planent les âmes de Brel et de Gauguin, cinq lectrices participent à un atelier d’écriture animé par un célèbre auteur de best-sellers.
Le rêve de leur vie serait-il, pour chacune d’elles, à portée de main ?
Au plus profond de la forêt tropicale,
d’étranges statues veillent, l’ombre d’un tatoueur rôde.
Et plein soleil dans les eaux bleues du Pacifique,
une disparition transforme le séjour en jeu… meurtrier.
Enfer ou paradis ? Hiva Oa devient le théâtre de tous les soupçons, de toutes les manipulations, où chacun peut mentir… et mourir.
Yann, flic déboussolé, et Maïma, ado futée, trouveront-ils lequel des hôtes de la pension Au soleil redouté… est venu pour tuer ?

 


10h30 ➡️ Une vidéo de Hervé Commère

Voilà un auteur, rencontré déjà à plusieurs reprises, dont je me faisais une joie de revoir et acheter son nouveau roman. C’est partie remise…Je vous propose de découvrir mes retours de « J’attraperai ta mort »  et « Sauf » .

« Regarde » est sorti il y a quelques jours.

Regarde par Commère

Jadis, Mylène a aimé un homme. Ensemble, ils ont fait les 400 coups. Jusqu’au braquage raté d’une bijouterie en Espagne, au cours duquel les deux amoureux se sont fait prendre. Mylène n’a jamais revu Paco : il a été poignardé dans sa cellule un soir.
Aujourd’hui, Mylène est libre. Elle travaille dans un dépôt-vente en banlieue parisienne, et vit dans une chambre de bonne. Parfois, le temps d’un week-end, elle loue un appartement quelque part, et s’imagine une autre vie. Celle qu’elle aurait pu avoir si elle n’avait pas commis les mêmes erreurs. Elle rêve.
Ce week-end pourtant, Mylène ne rêve pas : dans la roulotte qu’elle a louée, tout la ramène à Paco. Les meubles, les objets, il y a même une photo de lui au mur. Cela semble inconcevable, mais on dirait qu’elle est chez lui.

QDP c’est du partage, et même virtuellement, ce partage reste bien présent. Merci Hervé pour cette vidéo rigolote avec ton petit bout de chou qui a une bouille à croquer. Cela permet de découvrir une autre facette de nos auteurs favoris. Et accessoirement, nous redonner le sourire 😀.


10h45 ➡️ Quiz photo « Qui est-ce ? »

Un petit jeu qui permet de (re)découvrir le travail fabuleux du photographe Laurent Bouchard.


 

 

 

Voici le lien vers le site internet de l’artiste : https://lbouchard.myportfolio.com/

N’hésitez pas à aller y faire un tour, ça vaut le coup d’œil !


11h ➡️ Dictée noire jeunesse avec Pascal Prévot

En général, il y a toujours une demi-journée où Maëlys vient me rejoindre aux Quais. Pour moi c’est important de l’associer à cet évènement, de l’immerger dans ce monde qui me passionne tant. Cela lui a permis de rencontrer des auteurs tels que Johana Gustawsson, Franck Thilliez ou encore Fabio Mitchelli.

Grâce à cette dictée nous avons maintenu la tradition ! Nous voilà parties toutes les deux !

20200403_1059451092039253.jpg

Lue par Pascal Prévot, la dictée est extraite de son nouveau roman destiné aux jeunes, « L’enlèvement du V ».

l'enlèwement du « V » par Prévot

Impossible ! Inimaginable ! La lettre « V » a été kidnappée… Depuis, impossible de la prononcer ou de l’écrire. Au ministère de l’Orthographe, c’est la panique, on a dû la remplacer par le « W ». Pas très pratique, mais il n’y await pas mieux…
Omicron Pie, jeune recrue du ministère, wa mener l’enquête awec la courageuse Mira et une joyeuse bande de centenaires un peu zinzins.
Mais qui donc est responsable de cet enlèwement ? Pour le sawoir, une seule solution : lisez ce liwre !

Un nouweau roman extrawagant écrit par Pascal Préwot et illustré par Emma Constant awec plein d’awentures dedans.

 

Ce roman tombe direct dans la Wish List de Maëlys😀 .

Résultat des courses :

Maman 0 faute (l’honneur est sauf🙂) – Maëlys 7 fautes (j’ai le droit de la renier😀 ?)

 


11h30 ➡️ Un quiz pour les fans de polar par La Manufacture de Livres

La Manufacture de livres, vous propose un quiz-photo ! 📷

Neuf images seront présentées au cours du week-end. Chacune représente le titre d’un roman écrit par un auteur emblématique du polar français du 20ème siècle. Les images ne réfèrent pas au contenu du livre mais bien à leur titre.

 

 

blog littéraire

Indice :

Publiés entre 1954 et 1959, ce titre est celui d’un cycle de 15 romans s’attachant chaque à l’un des arrondissements de Paris.

 

Réponse : « Les nouveaux mystères de Paris » de Léo Malet.

 

 

sonia boulimique des livres

 

Indice :

Plusieurs fois adapté au cinéma, ce grand classique fait suite au célèbre Mystère de la chambre jaune.

Réponse : « Le parfum de la dame en noir » de Gaston Leroux.

 

 

 

Cela permet de découvrir de manière ludique cette maison d’édition indépendante, qui regroupe des auteurs français contemporains. Je vous laisse le lien vers le site internet de « La manufacture de livres », si vous souhaitez découvrir leur travail ou encore suivre leurs parutions.

 


12h30 ➡️ Les coups de cœur de la Librairie Les Volcans

La librairie Les Volcans fait partie des partenaires des Quais du Polar. Elle est située à Clermont Ferrand, voici le lien vers leur site internet.

Aujourd’hui, ils nous partagent leur coups de cœur !

« Boccanera » de Michèle Pedinielli (L’Aube Noire)

Boccanera par Pedinielli
Quinquagénaire au caractère bien trempé, Ghjulia Boccanera, dite ‘Diou’, a le sud dans le sang et des Docs Martens aux pieds. Détective privée dans le vieux Nice, elle se retrouve à enquêter sur le meurtre d’un jeune gay. Un crime passionnel qui intéresse peu les force de l’ordre, mais Diou a la curiosité et la ressource nécessaires pour fouiller au-delà des apparences, quitte à emprunter des routes dangereuses…
Porté par un style vif saupoudré de gouaille du midi, un polar fort bien troussé qui inaugure une série prometeuse !

 

 

 

 

« Après les chiens » de Michèle Pedinielli (L’Aube Noire)

Après les chiens par Pedinielli
Vous reprendrez bien un peu de Boccanera ?
Une ado disparue d’un côté, le cadavre d’un réfugié de l’autre, et l’inoxydable et tempétueuse ‘Diou’ reprend ses docs, sa vespa et du service. On retrouve avec bonheur l’énergie du premier opus, le vieux Nice et ses personnages pittoresques ainsi que le regard impliqué de l’auteure sur les enjeux sociaux actuels. Le récit est émaillé de mystérieuses lettres datant de la seconde guerre, formant une histoire parallèle à l’intrigue jusqu’à ce qu’elles se rejoignent dans un final fort et émouvant. On veut une suite !

 

 


 

 

« La Meute » de Thomas Bronnec (EquinoX)

La Meute par Bronnec

Un vieux président défait qui n’arrive pas à décrocher et prépare son retour à l’occasion des prochaines élections : François Gabory.
Face à lui, Claire Bontems, une jeune ambitieuse qui, profitant du vide politique dans une France qui a voté pour la sortie de l’Union européenne, tente de faire main basse sur la gauche radicale en passant par-dessus les appareils politiques, aidée par Catherine Lengrand, la soeur de François Gabory.
Le choc de deux ambitions. Le choc de deux générations. Le choc de deux visions de la gauche. Et dans cette guerre sans merci, la rumeur, hypertrophiée par les réseaux sociaux et instrumentalisée ad nauseam. Tout dire et tout savoir, la vérité est accessoire. Le mensonge n’est plus seulement permis : il devient un devoir pour capter le pouvoir.

 


13h ➡️ François-Henri Soulié vous parle en vidéo de son roman « Angélus ».

Angélus par Soulié

 

1165 en Occitanie. Deux cadavres déguisés en anges sont retrouvés dans deux abbayes différentes, en deux jours. Raimon de Termes, un jeune noble, est missionné pour tirer cette affaire au clair. Aloïs de Malpas est désignée comme coupable par les siens, tandis qu’un ami des victimes, Jordi de Cabestan, cherche à les venger.

 

 

Les Quais c’est découvrir d’autres auteurs. J’avoue qu’un polar qui se déroule au 12ème siècle n’est pas vraiment ma tasse de thé, mais force est de constater que la voix de l’auteur est envoutante et me donnerai presque envie de découvrir « Angélus » en version audio si c’est lui qui raconte l’histoire🙂 !

 


13h30 ➡️ Sophie Endelys : un abécédaire polar

Quand mes enfants étaient petits, ils avaient un abécédaire. Celui des animaux, celui de T’Choupi, celui des animaux. J’aimais bien le feuilleter avec eux. On passait un bon moment, ils étaient imagés, il y en avait même un avec du tissu et d’autres matières à toucher.

Un abécédaire polar ? Avec plaisir. J’avais vraiment hâte de le découvrir et je n’ai pas été déçue !!!

ADN : Ardeur Désir Nicotine

Cadavre : exquis ou décomposé

Columbo : épice pour poulet avec imperméable

Eos : fille du Soleil et de la Lune, déesse de l’Aurore ; ce qui en langage polar donne Etouffement, Oreiller et Strangulation

Et l’occasion de découvrir l’univers d’une nouvelle auteure pour moi !

« Les gardiennes du silence » publié en octobre 2019 chez Les Presses de la Cité.

Les gardiennes du silence par Endelys

Une île, deux monastères, trois meurtres, quatre siècles d’Ordre occulte… de l’invention de l’imprimerie au transhumanisme. Chloé, une jeune femme ordinaire, archiviste, va affronter les nouveaux adorateurs de la science… Un très savoureux, et original, polar ésotérique.
Chloé, archiviste bibliographe, a l’obsession des livres. La découverte d’un vieux manuscrit pratiquement illisible, dans la maison de vacances de ses parents à Fécamp, est pour elle une énigme irrésistible qui lui offre l’échappatoire dont elle rêvait. Chaque mot déchiffré conduit à une rencontre. L’enquête la mène sur une île européenne de la mer du Nord. Celle où vécut son père jusqu’à ses vingt ans, celle où sa tante est morte noyée. Elle va y découvrir un monastère perdu dans la lande. La clôture y est définitive et absolue. Qui sont ces ombres que l’on aperçoit de loin ? À quelle cause ont-elles consacré leur vie ? Sont-elles libres, prisonnières ? S’agit-il d’une secte ? Leur seul contact avec l’extérieur est ce chant troublant, un choral à bouche fermée qui vole dans le vent.
Mais Chloé n’est pas la seule à s’intéresser à ces vieilles pierres, à ces ombres vêtues de noir.
Pourquoi une entreprise internationale high-tech spécialisée dans le solutionnisme génétique s’intéresse-t-elle à ce vieux monastère ? Quel lien entre ces ombres muettes et la société post-humaine que cette entreprise défend. Pourquoi ces nouveaux adorateurs de la science fonctionnent-ils comme une société secrète, un ordre occulte ?
Quand Chloé prend conscience du secret enfoui dans le monastère, son destin bascule. Il est déjà trop tard…

 


13h45 ➡️ What is noir ? Un texte de Gabino Iglesias

L’auteur américain Gabino Iglesias, dont le premier roman traduit en français, « Santa Muerte », vient de sortir chez Sonatine, répond à la question « Qu’est ce que le genre polar » en 3 points.

Santa muerte par Iglesias

 

 

Santa Muerte, protegeme…
Austin, Texas. Tu t’appelles Fernando, et tu es mexicain. Immigré clandestin. Profession ? Dealer. Un beau jour… Non, oublie « beau ». Un jour, donc, tu es enlevé par les membres d’un gang méchamment tatoué qui ont aussi capturé ton pote Nestor. Pas ton meilleur souvenir, ça : tu dois les regarder le torturer et lui trancher la tête. Le message est clair. Ici, c’est chez eux.
Fernando croit en Dieu, et en plein d’autres trucs. Fernando jure en espagnol, et il a soif de vengeance. Avec l’aide d’une prêtresse Santeria, d’un chanteur porto-ricain cinglé et d’un tueur à gages russe, il se résout à déchaîner l’enfer.
Écartelé entre deux pays, deux cultures, deux traditions, Fernando est un héros des temps modernes. Quand toutes les frontières se brouillent, géographiques, morales, spirituelles, seul un nouveau genre littéraire peut dessiner le paysage.

 


14h ➡️ Présentation de la sélection par les éditeurs et annonce du lauréat du Prix Polar en Séries

Le comité de présélection, composé de membres de Quais du Polar, d’Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma, d’Initiative Film, partenaires de la première heure, ainsi que de scénaristes issus du CEEA (Conservatoire Européen des Écritures Audiovisuelles) et d’étudiants de la CinéFabrique a établi parmi 65 propositions des éditeurs une sélection de 6 finalistes :

  • Barbarie 2.0 d’Andrea H. Japp (Flammarion)
  • Celle qui pleurait sous l’eau de Niko Tackian (Calmann Lévy)
  • Félines de Stéphane Servant (Le Rouergue)
  • Le Guide mondial des records de Tonino Benacquista et Nicolas Barral (Dargaud)
  • Troadec et moi d’Anaïs Denet (Denoël)
  • Sång de Johana Gustawsson (Bragelonne) – cliquer sur le titre pour accéder à ma chronique

Et le lauréat est……………………………« Félines » de Stéphane Servant. Bravo à lui.

Félines par Servant

 

Personne ne sait exactement comment ça a commencé. Ni où ni quand d’ailleurs. Louise pas plus que les autres. Ce qui est sûr, c’est quand les premiers cas sont apparus, personne n’était prêt et ça a été la panique. Des adolescentes qui changeaient d’un coup. Des filles dont la peau se recouvrait de… dont les sens étaient plus… et les capacités… Inimaginable… Cela n’a pas plu à tout le monde. Oh non ! C’est alors qu’elles ont dû se révolter, être des Félines fières et ne rien lâcher !

 

 


15h ➡️Diffusion de l’édition spéciale « Un an de polar vu par les libraires » avec Page des libraires.

« Page », la revue des livres lus et conseillés par les libraires, éclaire l’actualité littéraire tout au long de l’année. Véritable média de partage autour du livre, elle est pour beaucoup l’occasion de partager ses envies de lecture.

Je vous mets le lien : Un an de polar vu par les libraires. 49 pages où le livre est roi, c’est pas beau ça ? Si vous ne trouvez pas votre prochaine lecture là-dedans, c’est que vous êtes irrécupérables 😀!


16h15 ➡️ Une vidéo de Luca Di Fulvio

Quelle découverte ! Je l’avoue, je ne connais pas du tout l’univers de Luca, mais en 5 minutes, il m’a donné envie de le découvrir. J’ai noté son dernier roman, sorti en septembre 2019, « Les prisonniers de la liberté ».

Les prisonniers de la liberté par Di Fulvio

 

1913, trois jeunes gens embarquent pour l’Argentine. La rebelle Rosetta fuit son village italien. A la mort de ses parents, harcelée, elle n’a eu d’autre choix que d’abandonner sa ferme. Rocco, fier et fougueux jeune homme, laisse derrière lui sa Sicile natale. Il refuse de se soumettre à la Mafia locale. Raechel, petite juive russe, a vu sa famille décimée dans un pogrom. Elle n’emporte avec elle que le souvenir de son père. Le nouveau monde les réunira.

 

 

Mais également et surtout « Le gang des rêves », qui se déroule à New York !

Le gang des rêves par Di Fulvio

New York ! En ces tumultueuses années 1920, pour des milliers d’Européens, la ville est synonyme de « rêve américain ». C’est le cas pour Cetta Luminata, une Italienne qui, du haut de son jeune âge, compte bien se tailler une place au soleil avec Christmas, son fils.
Dans une cité en plein essor où la radio débute à peine et le cinéma se met à parler, Christmas grandit entre gangs adverses, violence et pauvreté, avec ses rêves et sa gouaille comme planche de salut. L’espoir d’une nouvelle existence s’esquisse lorsqu’il rencontre la belle et riche Ruth. Et si, à ses côtés, Christmas trouvait la liberté, et dans ses bras, l’amour ?

 

 


17h ➡️ « As-tu écris un polar ? » par Dror Mishani

Dror Mishani nous parle de son nouveau roman « Une deux trois » paru chez Gallimard début mars, et en profite pour nous recommander 5 polars.

 

Une deux trois par Mishani

Une femme abandonnée à la recherche de l’amour, une gardienne d’immigrants profondément religieuse, une chercheuse désillusionnée prise au piège de son mariage. Trois femmes dont la vie semble la plus éloignée possible, unies par un secret commun.

Quand Orna rencontre Gil sur un site de rencontres en ligne, leur affaire terne ne semble rien de plus qu’un moyen de conjurer la douleur de son récent divorce. Mais bientôt, il devient clair que Gil n’est peut-être pas exactement qui il prétend être. Et les propres mensonges d’Orna peuvent lui tendre un piège inattendu.

 


17h30 ➡️ Une histoire du polar #1 par La Librairie Lucioles

La librairie Lucioles de Vienne nous a concocté un reportage passionnant.

Il faut savoir qu’en France, 4 livres vendus sur 5 sont des polars. Les meilleures ventes et les best sellers sont souvent des polars.

Sang d’Encre de Vienne est le plus ancien festival de polar. Quais du Polar, quant à lui, est le plus grand festival européen.

Le polar fait partie intégrante de la culture populaire et n’a plus mauvais genre.

Comment le polar est-il né ? Comment a-il évolué ?

 


18h30 ➡️ Quiz BePolar « Quelle héroïne de polar es-tu ? »

Suis-je plutôt Dana Scully ou Lisbeth Salander ? Plutôt enquêtrice ou espionne ? Chaque héroïne a son caractère mais laquelle me ressemble le plus ?

L’équipe de BePolar nous propose un test de personnalité !

On y va ? J’ai répondu aux 10 questions, et voici le résultat :

Vous êtes Lisbeth Salander !

Personnage des livres et des films Millénium,  Lisbeth est une hacker et enquêtrice suédoise, surnommée « La guêpe ».

Elle gagne sa vie en pénétrant par effraction dans les systèmes et les réseaux informatiques.
Elle est extrêmement intelligente, possède une mémoire photographique parfaite et maîtrise les mathématiques à un très haut niveau. Mais elle est très introvertie, associale, et  a des difficultés à se faire des amies. Elle a cependant quelques relations sexuelles avec quelques hommes et femmes, bien qu’il faille très longtemps pour gagner sa confiance.

Maigre, frêle, elle est cependant très résistante physiquement. Possédant de nombreux tatouages et piercings, son apparence se rapproche du style gothique.

Point fort: Mémoire photographique
Point faible: Peu d’aptitudes sociales
Accessoire: Septum nasal

 

 

Me voilà bien ! Moi qui n’ai pas adhéré à l’univers des Millénium…Et avec un septum en plus ? Berk.


18h45 ➡️ Morgan Audic vous partage sa bibliothèque

Morgan Audic nous invite dans sa bibliothèque et nous propose des idées de lectures pour la période de confinement. Mo Malo, Olivier Norek entre autre !

Et n’oublions pas le nouveau roman de Morgan, sorti l’an dernier « De bonnes raisons de mourir ».

De bonnes raisons de mourir par Audic

 

Un cadavre atrocement mutilé suspendu à la façade d’un bâtiment. Une ancienne ville soviétique envoûtante et terrifiante. Deux enquêteurs, aux motivations divergentes, face à un tueur fou qui signe ses crimes d’une hirondelle empaillée.
Et l’ombre d’un double meurtre perpétré en 1986, la nuit où la centrale de Tchernobyl a explosé..

 

 

Un auteur que je ne connais pas mais ce roman me tente bien !!

 


19h ➡️ Nicolas Beuglet et son roman

A priori, Nicolas buche sur son prochain roman. Grâce à un complot familial, nous essayons en vain d’en savoir plus. Ce qui est sûr, c’est que l’imagination est là !

En attendant, je vous laisse découvrir mes chroniques de « Le cri » , et  « Complot » , pour vous donner envie de découvrir cet auteur, si ce n’est déjà fait.

 


19h30 ➡️ Sophie Loubière nous propose sa sélection de polar à lire et de films noirs à visionner pendant le confinement

 

L’image contient peut-être : texte qui dit ’SOPHIE LOUBIÈRE: SA SÉLECTION DE POLAR À LIRE MÉMOIRE ASSASSINE, THOMAS H. COOK LA DE VERRE, DASHIELL HAMMETT LES CHAUSSURES ITALIENNES, HENNING MANKELL LA FRONTIÈRE, PATRICK BARD LA ROUTE, CORMAC MC CARTHY REBECCA, DAPHNÉ DU MAURIER LA PROIE POUR L'OMBRE, P.D. JAMES DES CLOUS DANS LE DANIELLE THIERY BERNARD MINIER’

L’image contient peut-être : texte qui dit ’SOPHIE SA SÉLECTION DE FILMS NOIRS À VISIONNER SPELLBOUND, ALFRED HITCHCOCK THE VISIT, NIGHT SHYAMALAN COMANCHERIA, DAVID MACKENZIE BLOW OUT, BRIAN DE PALMA NO COUNTRY FOR OLD MEN, LES FRÈRES COEN L'AFFAIRE THOMAS CROWN, NORMAN JEWISON PARASITES ET SNOWPIERCER, BONG JOON Ho IL ÉTAIT UNE FOIS À HOLLYWOOD, TARANTINO LA SÉRIE TV HOMELAND, ALEX GANSA ET GIDEON RAFF’


 

Quais du Polar dans ma grotte !

20200403_182506605904665.jpg

#QDP2020 #PolarThérapie

Voilà pour cette première journée. Rythme quasi aussi soutenu qu’en réel ! De belles découvertes, l’envie de lire est encore bien présente pour moi. Même si j’ai un passage à vide, cette édition, bien que virtuelle va me permettre de me remettre le pied à l’étrier.

On se retrouve demain pour le deuxième jour ?

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :