La Morgan Library – New York Manhattan

Hello everybody ! Lors de mon séjour new yorkais en mars dernier, j’ai été visiter la Morgan Library. On va y faire un tour ?

sonia boulimique des livres (22)

 

 

La Morgan Library and Museum est une bibliothèque de recherche et un musée fondé par J. P. Morgan, Jr en mémoire de son père John Pierpont Morgan. La bibliothèque et le musée se trouvent sur Madison Avenue au niveau de la 36e rue, dans le quartier de Murray Hill de Manhattan.

Bon, j’avoue que de l’extérieur, c’est plutôt austère…

20200310_1221261519797884.jpg20200310_122117334980536.jpg

 

Les 3 bâtiments d’origine, la villa de John Pierpont Morgan, la bibliothèque et l’annexe sont maintenant réunis par un atrium de verre.

sonia boulimique des livres (11)

 

sonia boulimique des livres (10)

Cette bibliothèque est une vraie merveille ! On y trouve une quantité impressionnante de vielles bibles dont notamment 3 bibles de Gutenberg,  ou encore un manuscrit de Mozart.

L’entrée est payante, comptez 23 $, mais, si vous êtes passionnés de littérature, cela vaut vraiment le coup !

Durant votre visite de la Morgan Library and Museum, vous découvrirez plusieurs salles et pour accéder aux diverses collections, vous devrez notamment passer par deux portes en bronze.

sonia boulimique des livres (2)

Ces dernières ouvrent sur une première salle :

la Rotonde

La rotonde est remplie de détails opulents : des colonnes de marbre variées, un sol orné de motifs et de fins panneaux de mosaïque qui tapissent les murs incurvés. Les peintures du plafond, de l’artiste américain H. Siddons Mowbray (1858-1928), représentent trois des principales époques littéraires représentées dans les collections de Pierpont Morgan: le monde antique, le Moyen Âge et la Renaissance.

sonia boulimique des livres (6)

 

Anne Brontë a publié deux romans et vingt-cinq poèmes avant sa mort à 29 ans. Cette petite exposition dans la rotonde marque le 200ème anniversaire de la naissance de Brontë. Il comprend sa Bible annotée, les premières éditions de tous ses travaux publiés, les manuscrits de sa poésie et deux lettres de sa sœur Charlotte sur la maladie finale d’Anne.

sonia boulimique des livres (3)

 

The Holy Bible – 1821 –

imprimée par George Eyre et William Spottiswoode, annotée par Anne Brontë

 

 

 

 

 

The East Room

Avec ses étagères en noyer incrusté de trois étages et son magnifique plafond, la salle Est a été conçue comme un trésor pour la remarquable collection de livres imprimés rares de Pierpont Morgan. La tapisserie hollandaise du XVIe siècle sur la cheminée représente l’avarice, l’un des sept péchés capitaux, personnifié par le mythique roi Midas. Deux escaliers, dissimulés derrière des bibliothèques, donnent accès aux balcons. Des peintures de H. Siddons Mowbray ornent le haut de la pièce, et les signes du zodiaque sont représentés dans les écoinçons hexagonaux du plafond. Des représentations allégoriques des arts et des sciences alternent avec des portraits de personnages de Socrate à Michel-Ange, identifiant la bibliothèque comme un lieu de préservation de l’art et des idées.

sonia boulimique des livres (9)

sonia boulimique des livres (24)sonia boulimique des livres (25)

blog chronique littéraire (3)blog chronique littéraire (4)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sonia boulimique des livres (19)sonia boulimique des livres (30)

Une salle magnifique où mon cœur de lectrice était aux anges !

The North Room

La somptueuse North Room est bordée de deux niveaux d’étagères et ornée de peintures au plafond de l’atelier de l’artiste américain James Wall Finn (1852-1913).

blog

The West Room

 

Au cours des dernières années de sa vie, Pierpont Morgan a passé beaucoup de temps dans son cabinet privé richement aménagé, loin des bureaux de Wall Street de sa société bancaire. Dans cette pièce luxuriante mais intime, parmi certaines de ses œuvres d’art préférées, Morgan a travaillé, détendu et rencontré des marchands d’art et des associés. C’est ici qu’il a réuni un groupe de banquiers en 1907 pour orchestrer une résolution dramatique à une panique financière nationale. Des étagères basses contenant de rares volumes imprimés tapissent les murs du bureau. À gauche de la cheminée massive, l’impressionnante collection de manuscrits de Morgan était autrefois sécurisée dans une voûte bordée d’acier massif. Le revêtement mural en soie rouge (une reproduction de l’original détérioré) contient les insignes du Chigi, une grande famille bancaire siennoise, et une grande partie du mobilier a été commandé par Morgan dans le style Renaissance. Le portrait de Pierpont Morgan est suspendu au-dessus de la cheminée du XVe siècle, et celui de son fils, J. P. Morgan, Jr., est affiché entre les fenêtres ouest.

sonia boulimique des livres (8)sonia boulimique des livres (14)

chronique littéraire 1

 

chronique littéraire 3chronique littéraire

The Librarian’Office

La pièce est située à l’extrémité nord de la rotonde d’entrée qui sépare la bibliothèque de Morgan de son bureau.

88434818_276810983289730_1631690391084335104_n

blog 1blog 2

missel

 

blog chronique littéraire (7)

 

Missel – 1494

 

 

 

 

 

 

 

Calice de St Michael, 1320, Italie

En argent doré et socle en émail

 

 

 

 

 

 

 

89174071_885619578558342_3407496945202102272_n

blog chronique littéraire (5)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

bible en latin

 

Bible de Gutenberg en latin – 1454

 

 

 

 

 

 

sonia boulimique des livres (27)

« Le Roi Lear » de Shakespeare – 1619

 

sonia boulimique des livres (29)

 

The Lovers’ Pledge – 1555

Une miniature d’un homme et d’une femme tenant un cœur en dessous d’un cartouche avec deux cœurs liés par un nœud d’amour, le tout dans une bordure de pensées  et de marguerites (probablement pour le nom Marguerite) et quatre versets en français.

Les mots et l’image démontrent que deux cœurs sont devenus un, même si l’amant doit quitter sa femme.

 

sonia boulimique des livres (34)sonia boulimique des livres (35)

Manuscrits de Beethoven.

 

chronique littéraire

Manuscrit de Mozart – 1785

 

 

The Lindau Gospels est un manuscrit enluminé. Ses couvertures ornées de bijoux constituent l’une des plus importantes reliures du trésor médiéval. Le manuscrit lui-même contient le texte des quatre Évangiles.

Il est l’un des grands chefs-d’œuvre de la collection de la Morgan Library :

A

B

C

D

E

 

La Morgan Library propose également des expositions temporaires.

Quand j’y suis allée, c’était Alfred Jarry qui était à l’honneur.

Écrivain français (1873-1907), il est surtout connu pour sa pièce « Ubu roi » (1896). Pour ses contemporains, cependant – des personnalités telles que Paul Gauguin, Henri Rousseau, Oscar Wilde et Guillaume Apollinaire – le prestige de Jarry s’étend au-delà du théâtre. Il a appliqué son génie à la poésie, au roman et aux opérettes; il était graphiste, acteur, marionnettiste, critique et inventeur d’une science imaginaire appelée pataphysique. Jarry a été l’un des premiers écrivains à expérimenter la typographie visuelle.

IMG_20200310_113346

 

 

Manuscrit autographe de trois poèmes «après et pour» Paul Gauguin – 1893

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_20200310_114004

Joan Miró – « Ubu Roi : Le banquet » – 1966

 

sonia boulimique des livres (32)

« Le Rêve et le mensonge de Franco » est une série de deux feuilles d’estampes, comprenant 18 images individuelles, et un poème en prose d’accompagnement, par Pablo Picasso produit en 1937.

 

sonia boulimique des livres (33)

IMG_20200310_114046

blog littéraire 1

88433631_1197475680592883_8982383814172999680_n

blog littéraire sonia

Manuscrit de Richard Wagner de 1868 – « Attente » – Texte de Victor Hugo

 

Bible en latin de 1391.88951532_493034281377426_3572235518261329920_n88968633_2223432881299745_6203865884369354752_n89070998_636262980542210_971428315665530880_n89142064_1308297106227109_3653907916282396672_n

blog 5

 

Cette image d’un grand squelette sert de publicité pour le contenu du livre :  le texte latin pour une messe funéraire. Sa signification symbolique fonctionne comme un memento mori.

 

 

 

 

 

 

sonia

« Un héros ailé se disputant un lion » –  sceau en pierre siliceuse période néo-babylonienne (vers 1000-539 avant J.-C.)

 

Même la boutique vaut le coup d’œil ! C’est dur de résister à la tentation d’acheter quelque chose mais il faut absolument la visiter !

sonia boulimique des livres (36)

sonia boulimique des livres (37)

Une visite vraiment intéressante, passionnante et instructive, que je recommande à tous les amoureux des livres. Un régal !

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s