« Un caillou dans la chaussure » de Mathieu TAZO

Informations :

Titre : un caillou dans la chaussure

Auteur : Mathieu Tazo

Éditeur : Éditions Daphnis et Chloé

Nombre de pages : 332 pages

Format  et prix : broché 7.90 €

Date de publication : 24 juin 2015

Genre : drame psychologique

Résumé :

« Prisonnier de mon passé, je suis l’assassin et l’enquêteur, la proie et le chasseur, l’amant trompé et le mari fautif. »

Un village ensoleillé de l’arrière-pays varois, une élection facile à la mairie et un repreneur pour l’usine de lavande. Tout va bien.

Un amour de jeunesse d’une beauté troublante, le fils d’un gendarme assassiné qui cherche vengeance et une enquête qui reprend. Tout va mal.

Entre espoir d’une nouvelle vie et peur d’un passé encombrant, Samuel Marion avance, un caillou dans la chaussure, vers la pire des responsabilités : celle d’un meurtre qu’il aurait préféré ne jamais commettre.

Mon avis :

Samuel Marion, 39 ans, nous confie avoir quitté Paris depuis quelques mois, suite à son licenciement du Ministère des Affaires Étrangères. Il est marié à Céline, institutrice, et surnomme affectueusement sa fille « Pirouette ». La petite famille s’est installée depuis peu dans le village où Samuel passait ses vacances lorsqu’il était adolescent.

La petite bourgade varoise de Barjance compte environ 200 âmes, inutile de vous préciser que tout le monde se connaît et que l’ambiance y est calme, reposante et familiale. Enfin, pas tant que cela, puisqu’elle a été le théâtre du meurtre du gendarme Bardan, 25 ans auparavant. Samuel avoue à son lecteur qu’il est l’auteur de ce crime atroce. Car, même s’il était accompagné de 4 copains, c’est lui qui a donné le coup de couteau mortel.

Ce roman se présente sous forme de confession. Le narrateur, Samuel, nous explique les zones d’ombres qui peuplent son passé, et son nouveau départ à Barjance, où il vient d’être élu maire. Or, le maire traîne son caillou dans la chaussure, ce fameux meurtre. Comment peut-on être maire lorsqu’on est meurtrier ? D’autant que le fils du gendarme décide de ré-ouvrir l’enquête, malgré le fait qu’il y ait prescription. Le comble étant que Samuel lui apporte tout son soutien !

Le caillou va grossir au fil des pages et devenir de plus en plus gênant, Samuel s’enfonçant de plus en plus dans ses mensonges, dissimulations, doutes et regrets.

L’écriture est fluide, agréable, très réaliste. Elle apporte une atmosphère particulière au récit, partageant le lecteur : je me suis prise d’affection pour les personnages, même pour Samuel, qui est pourtant quelqu’un de fourbe et de manipulateur. Je reste toujours admirative lorsqu’un auteur réussi à me faire apprécier un anti-héros. La psychologie des personnages, que ce soit Samuel ou les protagonistes secondaires est très  bien travaillée, vous irez de surprise en surprise ! Dont une qui m’a laissé pantoise. Je n’avais pas vu venir cela !

Le rythme est soutenu, il n’y a pas de temps mort, quelques passages nous arrachent un sourire, il faut dire que la mère de Samuel vaut son pesant d’or ! Les thèmes abordés sont pertinents, les fonctionnaires et les politiques en prennent pour leur grade (je fais partie de la première catégorie, je ne tiendrai pas rigueur à l’auteur 😀).

Une très belle lecture qui a accompagné ma nuit d’insomnie. Je recommande (le livre, hein, pas l’insomnie !)

#UnCaillouDansLaChaussure   #MathieuTazo

un caillou dans la chaussure652909260..jpg

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : le résumé, promettant une histoire originale.

Auteur connu : « Un caillou dans  la chaussure » est le second roman de Mathieu. Rencontré « virtuellement » sur les réseaux par rapport à mon voyage à New York, voilà une rencontre fortuite de laquelle découle la découverte d’un auteur.

Émotions ressenties lors de la lecture : beaucoup de curiosité dès le départ, une envie de tourner les pages sans m’arrêter, de l’empathie à revendre pour les personnages,

Ce que j’ai moins aimé : RAS !

Les plus : la forme du récit, les personnages, les rebondissements, l’humour.

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s