« Le bonheur en bas de chez moi » de Philippe PEYRON

Informations :

Titre : le bonheur en bas de chez moi

Auteur : Philipe Peyron

Éditeur : Pierre Philippe

Nombre de pages : 300 pages

Format  et prix : broché 18 € / numérique 3.99 €

Date de publication : 18 octobre 2018

Genre : littérature générale

Résumé :

Je m’appelle Pierre, j’ai trente-quatre ans, toute la journée je mets des croquettes pour chien en rayon. J’observe mes semblables, parle peu et opte pour la solitude, mais une nouvelle employée dans le magasin éveille en moi d’étranges sentiments.
J’ai toujours pensé que si je faisais le bien, je serais oublié par le mal comme s’il existait deux mondes bien distincts avec récompenses et mérites selon nos choix. Je me trompais, les derniers jours ont bousculé mon petit monde, pire… je viens d’apprendre qu’il ne me reste plus qu’un mois à vivre.

Mon avis :

Voilà une histoire déconcertante ! Une belle bouffée de fraîcheur.

Pierre, la trentaine, est un homme plus qu’ordinaire. Célibataire, il travaille dans une animalerie où il s’occupe du réassort des sacs de croquettes pour chien. Si, si ! Et vous savez quoi ? il aime son travail et sa petite vie pépère. Jusqu’au jour où il va croiser Germaine, son ange gardien. Il y a Joséphine à la télé et Germaine dans ce roman. Méfiez-vous, Pierre a eu la même remarque, et Joséphine, oups Germaine, a moyennement apprécié. Il faut dire que Germaine, si elle est contrarié, aime bien lancer des décharges électriques à sa victime, genre taser.

Germaine l’averti qu’il a 30 jours pour modifier son comportement ou il mourra. Charmant. D’autant que Jessica et Auguste vont se mêler à cette danse loufoque et pourtant pleine de bon sens. Je vous laisserai découvrir qui ils sont ! Un roman qui pourrai dérouter, mais qui oblige Pierre et de ce fait, le lecteur, à faire le bilan de sa vie, de ses actes, et de comment il voit son avenir. Belles réflexions !

La plume est fluide et très agréable, la douceur des mots exacerbe notre sensibilité. La progression linéaire est jalonnée de rebondissements et de révélations, ce qui fait que l’on ne s’ennuie jamais, au contraire, on est avide de connaître encore plus les ressentis de Pierre et les secrets qu’il cache bien au fond de son cœur et de sa tête.

Les personnages sont touchants et drôles. Germaine a un sacré caractère ! Et si, au début du roman, Pierre est un peu « mou du bulbe », il faut bien avouer que Germaine va lui remettre ses neurones en route ! J’aime lorsqu’un auteur aborde des sujets assez grave en y mettant suffisamment de légèreté pour rendre le tout agréable.

Une très belle lecture que je conseille à tous ceux qui aspirent à une pause évasion dans ce monde qui ne tourne pas toujours rond, surtout en ce moment. Germaine, tu ne peux pas venir remettre un peu d’ordre dans tout cela ?

#LeBonheurEnBasDeChezMoi #PhilippePeyron

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : j’avais envie d’une lecture légère, qui change totalement du thriller. Ce roman était dans ma PAL papier depuis presque un an, il était temps de le découvrir !

Auteur connu : rencontré « virtuellement » sur les réseaux, puis en vrai à la fête du livre de St Etienne l’an dernier, « Le bonheur en bas de chez moi » est le premier roman de Philippe. Pas le dernier, j’espère !!!

Émotions ressenties lors de la lecture : ce roman c’est une guimauve. Il fait un bien fou. Il est chargé d’ondes positives à très large spectre.

Ce que j’ai moins aimé : RAS

Les plus : le thème, original, le déroulé psychologique, l’humour.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s