« Où es-tu Kamille ? » de Gilles DEBOUVERIE

Informations :

Titre : où es-tu Kamille ?

Auteur : Gilles Debouverie

Éditeur : Prolixe Éditions

Nombre de pages : 351 pages

Format  et prix : broché 14 € / numérique 2.99 €

Date de publication : 2017

Genre : polar

Résumé :

Parce qu’une disparition d’enfant est toujours une course contre la montre, les forces de police de la ville d’Arleux se mobilisent. Les lieutenants Maroun et Carpentier devront collaborer pour pouvoir espérer retrouver la petite Kamille. Il leur faudra plonger en eaux troubles et faire ressurgir de vieilles affaires non résolues et de lourds secrets de famille.

Confrontés aux aspects les plus sombres de l’âme humaine, ils lutteront pour que le désespoir d’une mère ne se transforme pas en folie, pour que la folie des hommes ne se transforme pas en acte.

Parce que le temps s’égrène, implacable, même si aujourd’hui les montres ne font plus tic-tac…

 

 

Mon avis :

❤️ Alerte au coup de cœur   ❤️

Ce roman a été publié originellement en janvier 2016 sous le titre « Où est-tu Camille ? » aux Éditions Ravet-Anceau. Tirage épuisé et non réimpression de la ME, Gilles a pris l’initiative d’auto imprimer quelques exemplaires de son roman, en remplaçant le C de Camille par un K. Voilà une aberration littéraire de plus…Ce roman mérite amplement un publication en ME, car c’est un véritable petit bijou !

Arleux, petite ville de 30 000 habitants située au sud de Douai. Début novembre. Rolland et sa femme Céline sont boulangers. Kamille, leur petite fille de six ans est gardée à leur domicile par Aurélie, la baby sitter. Lorsqu’Aurélie s’absente cinq minutes dans la salle de bains, Kamille disparaît. Fugue ? Enlèvement ? Hamdan, jeune lieutenant qui débute sa carrière, est chargé de l’enquête. Johan, « le vieux Jo », la cinquantaine, le plus ancien du service souhaite être mis à son tour sur l’enquête. Veuf, il vit avec sa fille Julie à Arleux, et pense justement que le fait de résider dans la ville où ce drame s’est produit peut lui donner une longueur d’avance et apporter une connaissance du terrain non négligeable.

Ce roman est une torture pour vos neurones. Il faut le savoir avant de le commencer. Gilles se joue de son lecteur avec délectation. Il nous embarque dans une partie de Cluedo grandeur nature. J’ai bien tenté de dénouer tout cela, ce qui m’a valu de multiples fausses routes et marches arrière. Tous les protagonistes sont suspects, à un moment ou à un autre. A chaque fois, j’aurai parié ma chemise que c’était le bon, et inexorablement, je me suis trompée. Inutile de vous dire que j’aurai fini avec un dressing vide ! On dévore avec avidité chaque interrogatoire, chaque témoignage, on remonte chaque piste, l’angoisse au ventre, on prendrait presque des notes.

On se prend d’affection pour les personnages, Céline, la mère ravagée par les doutes et l’angoisse. Jo, qui se livre peu à peu et qui cache un terrible échec dans sa carrière. Les informations fusent, les indices apparaissent, un cold case ressurgit, le cerveau du lecteur passe à la moulinette. Il y a du rythme, les chapitres sont courts, l’écriture est franche, addictive et immersive.

La fin m’a laissée pantoise. Le dernier tiers se lit d’un trait, dans un souffle, je dirais presque, tellement on a les yeux rivés sur les mots, tellement notre cerveau refuse cette conclusion. Vous savez l’attention que je porte au dénouement d’un roman. Ici, il est juste parfait ! Rien à redire, tout y est. Et lorsqu’on referme ce roman, on se dit juste « Wouah ».

Un polar pur et dur que je ne saurais que recommander aux amoureux du genre. Je remercie Gilles pour cette belle lecture.

#OùEsTuKamille #GillesDEBOUVERIE

 

En bref :

Ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre : Gilles a participé aux Boënnales l’an dernier. L’occasion pour lui de faire son premier salon dans la région, puisqu’il nous vient du Nord ! Le résumé de son roman m’a tout de suite intéressée, il faut bien l’avouer.

Auteur connu : je découvre Gilles, c’est un auteur que je vais suivre, indéniablement !

Émotions ressenties lors de la lecture : une bonne dose d’émotions liées à la peur, je l’avoue. L’espoir de retrouver Kamille vivante, auquel je me suis accrochée pour ne pas perdre la boule. Une impatience indéfinissable à découvrir le dénouement.

Ce que j’ai moins aimé : voyons voir….

Les plus : les rebondissements, la manière dont l’enquête se déroule, instillant le doute. La plume, les personnages. Et la fin !!!!! L’une des meilleures que j’ai lu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s